Au début du 13ème siècle, une vaste plaine marécageuse et sablonneuse, située à la première enceinte de la cité, servait de séchoir à ciel ouvert pour la laine. 

Le Pré aux Laines ( actuellement rue aux Laines ) fut une des premières manifestations du développement du futur quartier du Sablon. 
Dame Baet Soetkens, fileuse de son métier fit alors le voyage d’Anvers à Bruxelles afin de faire réparer une statue de la Vierge dans le quartier dit du «Zavelpoel». Cette statue de la Vierge miraculeuse et la chapelle du Grand Serment des Arbalétriers devinrent le symbole du quartier du Sablon. 
En 1435, sur l’emplacement de la chapelle, s’érigea l’église Notre Dame au Sablon, de style gothique tardif, rayonnant, dit « flamboyant ». 
En 1516, le premier service des Postes est crée, au Sablon, par la famille des Tour et Taxis. 
Le 5 juin 1568, le Comte d’Egmont est décapité sur la Grand-Place. Le Grand Serment des Arbalétriers transporta sa dépouille au couvent des Récollets. 
En 1661, une fontaine est érigée sur la Place du Sablon. Elle sera remplacée en 1751, par la fontaine de J. Bergé, dédiée à Minerve, qui s’y trouve encore actuellement. 
De 1800 à 1813 on retrouve au n° 2 de la rue Ernest Allard, la fabrique de porcelaine du grand Louis Cretté, qui y occupait une dizaine d’ouvriers, ainsi que cinq peintres. 
Tout au long de son histoire, la Place du Grand Sablon connut de nombreux marchés. 
Un marché aux chevaux, suivi d’un marché au foin ( qui donna son nom à la rue de la Paille ), un marché aux chiffons et même aux légumes. 
Mais c’est avec la création du marché des antiquaires, en 1960, que la place prit sa véritable dimension et s’affirma définitivement comme centre artistique et culturel, rendez-vous incontournable des amoureux d’antiquités. 

Sourced through Scoop.it from: www.sablon-antiques-market.com

See on Scoop.itDiscover Brussels – Brussel ontdekken – Découvrez Bruxelles

Advertisements